| 
 

  Les types de texte

         
youyou17




: 2077
: 25
: 12/05/2009

: Les types de texte    05 2009, 00:00


Les types de texte


Le type narratif

v
ise raconter un ou des vnement (s). Il se caractrise le plus souvent par
-l'emploi du pass simple (et de l'imparfait)
-les verbes d'action (faire, entrer, se baisser, voyager...)

-les indicateurs temporels: dimanche dernier, hier, en 1945, au IV me sicle av.JC, puis

Exemple: tir de La Ficelle

Matre Hauchecorne, de Braut, venait d'arriver Goderville, et il se dirigeait vers la place, quand il aperut par terre un petit bout de ficelle. Matre Hauchecorne, conome en vrai Normand, pensa que tout tait bon ramasser qui peut servir ; et il se baissa pniblement, car il souffrait de rhumatismes. Il prit par terre le morceau de corde mince, et il se disposait le rouler avec soin, quand il remarqua,
sur le seuil de sa porte, matre Malandain, le bourrelier, qui le
regardait. Ils avaient eu des affaires ensemble au sujet d'un licol, autrefois, et ils taient rests fchs, tant rancuniers tout deux. Matre Hauchecorne fut pris d'une sorte de honte d'tre vu ainsi par son ennemi, cherchant dans la crotte un bout de ficelle. Il cacha brusquement sa trouvaille sous sa blouse, puis dans la poche de sa culotte ; puis il fit
semblant de chercher encore par terre quelque chose qu'il ne trouvait
point, et il s'en alla vers le march, la tte en avant, courb en deux
par ses douleurs



Le type descriptif

vise
caractriser (dfinir les caractristiques) d'un objet, d'un lieu ou
d'une personne. Souvent, on le reconnat par ces indices:

-l'emploi de l'imparfait (s'il dcrit au pass).
-les verbes d'tat: tre, sembler, paratre, avoir l'air...
-les adjectifs, les groupes de noms, des complments circonstanciels et les relatives visant caractriser:
La voiture rouge( adjectif)/de mon pre (CDN)/qui est gare (relative),devant la maison (CCL)...
-les indicateurs spatiaux/ de lieu: en face de, ct

de, devant, dans, sur, au-dessus...

Exemple: tir toujours de La Ficelle

Sur toutes les routes autour de Goderville, les paysans et leurs femmes s'en venaientvers le bourg, car c'tait jour de march. Les mles allaient, pas tranquilles, tout le corps en avant chaque mouvement de leurs longues jambes torses, dformes par les rudes travaux, par la pese sur la charrue qui fait en mme temps monter l'paule gauche et dvier la taille, par le fauchage des bls qui fait carter les genoux pour prendre un aplomb solide, par toutes les besognes lentes et pnibles de la campagne. Leur blouse bleue, empese, brillante, comme vernie, orne au col et aux poignets d'un petit dessin de fil blanc, gonfle autour de leur torse osseux, semblait un ballon prt s'envoler,
'osortait une tte, deux bras et deux pieds.


Le type injonctif( ou prescriptif)

vise conseiller, recommander ou donner les ordres. Il emploie l'impratif, le conditionnel prsent ou
parfois l'infinitif:

Exemple tir de la fin du Chevalier Double

Jeunes femmes, ne jetez
jamais les yeux sur les matres chanteurs de Bohme, qui rcitent des
posies enivrantes et diaboliques. Vous, jeunes filles, ne vous fiez qu' l'toile verte ; et vous qui avez le malheur d'tre double, combattez bravement, quand mme vous devriez frapper sur vous et vous blesser de votre propre pe, l'adversaire intrieur, le mchant chevalier.



Le type argumentatif:

Lobjectif du discours argumentatif est de soutenir un point de
vue et de convaincre un adversaire, soit pour modifier son opinion ou
son jugement, soit pour linciter agir. Comment le reprer ? Quelles
sont les diffrentes marques de largumentation ?


1. Reprer le discours argumentatif

Le discours argumentatif dfend une thse au moyen darguments tays sur deseulemples. Prenons pour exemple ce texte o Sartre dfend lengagement politique des artistes :
Puisque lcrivain na aucun moyen de svader, nous voulons quil
embrasse troitement son poque []. Je tiens Flaubert et Goncourt pour
responsables de la rpression qui suivit la Commune parce quils nont
pas crit une ligne pour lempcher. Ce ntait pas leur affaire,
dira-t-on. Mais le procs de Calas, tait-ce laffaire de Voltaire ? La
condamnation de Dreyfus, tait-ce laffaire de Zola ? Ladministration
du Congo, tait-ce laffaire de Gide ? Chacun de ces auteurs, en une
circonstance particulire de sa vie, a mesur sa responsabilit
dcrivain (Les Temps modernes,


    
youyou17




: 2077
: 25
: 12/05/2009

: : Les types de texte    05 2009, 00:01



n1).
1.1. Les marques de subjectivit

Le discours
argumentatif est un nonc ancr dans la situation dnonciation. Il
est rdig au prsent dactualit, le plus souvent la premire
personne (ex. : nous voulons quil embrasse troitement son poque
[] ).
Le locuteur est plus ou moins engag dans son argumentation. Pour exprimer clairement une position subjective, il peut utiliser des modalisateurs, par exemple :
des adjectifs et des groupes nominaux mlioratifs (exprimant un point
de vue positif, valorisant) ou pjoratifs (exprimant un point de vue
ngatif, dvalorisant) ;
des verbes de sentiment (aimer, regretter, dtester, etc.) et dopinion (supposer, affirmer, penser, etc.) ;
Ex. : Je tiens Flaubert et Goncourt pour responsables de la rpression []
des adverbes et des locutions adverbiales de sentiment (hlas !,
heureusement, etc.), dopinion (peut-tre, sans doute, videmment, bien
sr, etc.) ou dintensit (trs, trop, suffisamment, etc.).

Pour impliquer le destinataire

dans son raisonnement, le locuteur utilise la deuxime personne et a
recours des injonctions ou des interrogations rhtoriques.
Ex. : Le procs de Calas, tait-ce laffaire de Voltaire ?


1.2. Un discours organis

Pour tre efficace, le discours argumentatif doit tre organis : les arguments sont souvent relis par des connecteurs logiques,
qui expriment lopposition (mais, or, cependant, nanmoins, pourtant,
toutefois, en revanche, etc.), la cause (car, en effet,donc, cest
pourquoi, aussi, ainsi, par consquent, etc.).
La premire tape dune argumentation correspond souvent lexpos de la thse que lon veut dfendre ou rfuter. Puis le locuteur prsente des arguments ou des objections, souvent tays par des exemples (tirs de lexprience personnelle, de lhistoire ou de lactualit).
Le schma argumentatif peut varier : le locuteur peut choisir de
dfendre sa propre thse et de passer sous silence la thse adverse ;
il peut aussi commencer par rfuter la thse adverse ou, linverse,
feindre de concder certains points la thse adverse afin de mieux
disposer le destinataire accepter la sienne.
2. Comprendre les stratgies de la persuasion
Pour convaincre, le locuteur sadresse la raison.
Ainsi, pour dfendrela scolarit obligatoire, on peut recourir
diffrents arguments rationnels : le principe de lgalit, lveil
la citoyennet ou encore le calcul conomique (investir aujourdhui
pour avoir demain une main duvre qualifie). Le raisonnement peut
aller du gnral au particulier (raisonnement dductif), du particulier
au gnral (raisonnement inductif) ou conduire la mise en parallle
de deux situations (raisonnement analogique).
Pour persuader, le locuteur sadresse aux sentiments, laffectivit. Certains arguments visent ainsi provoquer la compassion, lindignation.
Ex. : Messieurs, ne ngligez pas ceci, vous ne le pouvez pas ;
noubliez pas les 624 000 enfants, le septime de la population
scolaire, qui, en 1876, ne recevaient aucune instruction, napprenaient
ni lire, ni crire, ne recevaient aucune notion de lhistoire de
leur pays, aucune notion de moralit gnrale. Ces enfants, pouvez-vous
les laisser danscet tat infrieur ? Discours de Paul Bert, le 4
dcembre 1880


    
 
Les types de texte
          
1 1
 
-
» Les types de texte
»  >>>>>

:
 ::  :: -